Sélectionner une page

TRACES DE GUERRE

Un projet proposé dans le cadre du dispositif national « C’est mon patrimoine »

 

Une mémoire à valoriser

 

 

 

 Des cimetières militaires, notamment celui d’Étaples qui constitue aujourd’hui la plus grande nécropole du Commonwealth de France, le carré militaire national de Berck, la statue équestre du Maréchal Douglas Haig à Montreuil-sur-Mer et les monuments aux morts laïcs ou paroissiaux, des plus conventionnels aux plus artistiques, témoignent aujourd’hui de l’impact de la Grande Guerre sur le territoire du Montreuillois.

 

Au-delà de ces vestiges emblématiques, les traces de la Grande Guerre sont difficiles à repérer dans le paysage actuel du territoire. A Montreuil, l’organisation du G.H.Q. exploite les capacités de l’enceinte fortifiée et la disponibilité de bâtiments divers pour une installation qui ne laissera que peu de souvenirs après le départ des troupes à la fin de la guerre. A Etaples, la population militaire est bien plus abondante mais les installations de tentes et de baraquements sont éphémères et situées dans un environnement naturel en perpétuelle mutation. A Berck-sur-Mer, les nombreux hôpitaux temporaires et auxiliaires investissent des établissements de santé existants ou des bâtiments aux fonctions diverses, dont la plupart n’existent plus aujourd’hui (Kursaal, hôpital Cazin-Perrochaud…).

 

 Des adolescents et des artistes « passeurs de mémoire »

 

Pendant l’été 2018, des adolescents de différents centres sociaux du territoire, des artistes de différents domaines d’expression artistique et des médiateurs du patrimoine se sont appropriés cette matière première pour la réinterpréter sous la forme d’un parcours artistique proposé aux visiteurs de la citadelle de Montreuil lors des Journées européennes du patrimoine.

 

Le projet s’est déroulé en trois temps :

 

  • Un parcours patrimoine à la recherche des traces de guerre

 

Dans les dunes de Sainte-Cécile et Dannes, au cimetière militaire d’Étaples, à la citadelle de Montreuil et à la Chartreuse de Neuville.

 

       

      

 

  • Un parcours artistique pour révéler ou inventer les traces de guerre.

 

Des temps de pratique artistique sous forme d’ateliers : cirque contemporain, slam, vidéo, musique, théâtre.

 

 

 

  • La création d’un événement artistique à destination du grand public, le week-end des Journées du Patrimoine, un spectacle poétique et original mêlant danse, slam, cirque et vidéo.Ici pas de tranchées, ni d’obus mais un camp d’entraînement et  de soins recouvert par les dunes, des graffiti sur les murs de craie d’une chartreuse, des photos, des lettres retrouvées…   

      

     

Traces de guerre est un projet porté par l’agence d’attractivité Opale & Co dans le cadre de l’opération C’est mon patrimoine avec le soutien du Ministère de la Culture et le Ministère de la Jeunesse et des sports et en partenariat avec le Centre socio-culturel intercommunal d’Hucqueliers et le Syndicat Mixte du Montreuillois. Direction artistique : Karim Feddal (slam), Martine Salmon (danse), Christine Campion (cirque), Arthur Lefever (vidéo)