Sélectionner une page

Localisation :
Place du théâtre. Elle est précédée d’un bassin semi-circulaire animé de jets d’eau.

Date :
Inaugurée une première fois en 1931 puis de nouveau en 1950 après la refonte d’une nouvelle.

Description :
Statue équestre de Douglas Haig en bronze. Le piédestal est en pierre mouchetée rouge, blanc et noir. Il comporte une inscription. Le maréchal est en uniforme, il porte à la ceinture un sabre brisé. Deux inscriptions sont visibles sur la base : le nom du sculpteur et celui du fondeur. Le 30 janvier 1928, Douglas Haig décède au Château Bermersyde en Ecosse. Peu de temps après, un comité local destiné à rendre hommage à ce personnage influent de la Grande Guerre est constitué. Il est composé de M. Delasalle, député, Edmond Dupont, maire de Montreuil, Léon Soucaret, maire du Touquet, Candeliez, conseiller général, M. Pelletier, sous-préfet de Montreuil-sur-Mer et présidé par le sénateur Elby. Le projet de statue est confié au sculpteur Paul Landowski (1875-1961). Ce statuaire français, très prisé dans le milieu officiel, obtient le grand prix de Rome en 1900 et passe à la postérité en 1931 grâce à la plus célèbre de ses œuvres, le Christ Rédempteur sur les hauteurs de Rio de Janeiro. Pour sa conception, l’attitude du maréchal s’inspire d’une photographie qui le représente pensif sur son cheval dans la campagne montreuilloise. Cette statue équestre se devait d’être le pendant de celle du Maréchal Foch située à Londres prés de la gare Victoria.
Le monument à la mémoire de Haig est inauguré le 28 juin 1931. Elle est déboulonnée le 26 juillet 1940 par un petit groupe de soldats hors service commandé. Laissée au sol jusqu’au 15 août, elle semble être expédiée en Allemagne pour y être fondue. Dès 1948, le maire de Montreuil-sur-Mer, Pierre Ledent, contacte Paul Landowski pour le remplacement du monument dont le moule a été conservé. La statue est refondue avec trois tonnes de bronze récupérées en Allemagne dans la zone d’occupation britannique. Son financement est assuré par l’indemnité de dommage de guerre, les bénéfices d’une surtaxe de timbre et d’une souscription nationale. Le monument est une nouvelle fois inauguré le 24 juin 1950 en présence de l’ambassadeur de Grande-Bretagne et des filles de Douglas Haig. Un projet de déplacement de la statue aux abords de la citadelle a eu cours en 1993 lors du réaménagement de la place du Général de Gaulle et de la mise en valeur du théâtre ; mais finalement elle est restée à sa place. Elle est inscrite à l’inventaire des monuments historiques par arrêté du 14 décembre 2012.

Épitaphe :
« 1914-1918 ; Ce monument a été élevé par souscription nationale, à la mémoire illustre du Maréchal Haig, en souvenir de la collaboration des armées britanniques et françaises et en témoignage de l’amitié franco-britannique ».

Auteur :
Paul Landowski, sculpteur et Alexis Rudier, fondeur