Sélectionner une page

L’Hôpital Maritime (hôpital bénévole 21 bis)

 

Dès le début de la guerre arrivent à Berck les premiers blessés français dans les hôpitaux dont la réputation est connue de longue date. Dès lors, l’organisation d’hôpitaux temporaires mise en œuvre sur tout le territoire prend à Berck une ampleur particulière. L’Hôpital Maritime reçoit les premiers blessés dès octobre 1914. D’une capacité de 900 lits, il accueille en 1919, 1780 patients blessés mais aussi atteints de tuberculose externe et de fractures et infirmités relevant de la physiothérapie. On y compte 102 soldats « Mort pour la France », soit 5,73% des soldats hospitalisés à Berck.  Le docteur Victor Ménard qui en assume la direction exerce aussi les fonctions d’inspecteur technique pour la région nord où il effectue de nombreuses tournées.