Sélectionner une page

L’église Notre-Dame de la Mer de Camiers est bâtie en 1913-1914 grâce à la générosité de Madame Magnier qui lègue à sa mort une somme de 100000 francs pour la construction d’une nouvelle église paroissiale. Cette entreprise est menée à bien par son cousin Emile Ponche, avec l’assistance de l’abbé Bloquel, curé de la paroisse de 1903 à 1957, comme le rappelle une plaque de marbre visible sous le porche.

Au projet néogothique proposé par l’architecte arrageois Pierre Normand, Emile Ponche préfère celui d’un architecte parisien originaire de Nurlu, Louis Faille, d’inspiration néo-romane, jugé plus original et moderne.

Les travaux confiés à Brasseur, entrepreneur à Valenciennes, commencent au mois d’avril 1913. L’église ne pouvant être bâtie à l’emplacement de l’ancienne qui s’élevait au milieu d’un cimetière trop petit, un propriétaire lillois, Monsieur Dubrulle, cède à Emile Ponche, le champ et le bosquet voisins.

La bénédiction de l’édifice prévue le 16 août 1914 est repoussée au 29 novembre en raison de l’entrée en guerre. L’église Notre Dame de la Mer est inaugurée par le vicaire général Rambure en l’absence de l’évêque retenu à Arras.

Le style du nouveau bâtiment est dominé par des formes inspirées de l’art roman. Le clocher formant porche précède la nef de cinq travées qui s’achève par un chœur à trois pans, lui-même prolongé par une chapelle axiale. Deux chapelles forment transept. Les parements en moellons de pierre de Baincthun alternent avec des parties enduites réservées au soubassement, aux contreforts, aux archivoltes et aux angles de l’édifice. Les ouvertures sont en plein cintre. Au-dessus du portail, un motif peint évoquant la technique de la mosaïque représente le Christ bénissant entouré des quatre symboles des évangélistes.

 

D’après un texte de Thierry BLOQUEL