Sélectionner une page

Plat en argent

Dès l’été 1914, les troupes britanniques reçoivent un accueil enthousiaste de la part de la population montreuilloise. En retour, les militaires se montrent souvent prévenants à l’égard des habitants. Ils organisent des rencontres sportives et des fêtes caritatives qui font la joie de la population. Pièces de théâtre, spectacles, concerts, sont montés au bénéfice des réfugiés civils, des personnes âgées, des blessés, des prisonniers de guerre alliés, des villes martyres, … Séduits par ces hommes venus d’ailleurs, les enfants se mettent à l’anglais, devenant les interprètes indispensables des familles et des soldats anglophones à qui ils apprennent le français en échange. Des amitiés naissent dans les foyers réquisitionnés, qui perdurent après la guerre. Ce plat en argent offert à Pierre Vasseur, fermier à Trois-Marquets à Bourthes, témoigne de la gratitude des soldats du Scots Greys qu’il a hébergés.