Sélectionner une page

L’Hôtel de la Paix (hôpital complémentaire 41 a) et l’Hôtel de France et des Bains (hôpital complémentaire 41 b)

Réquisitionnés dès 1915, ces deux hôtels transformés en hôpitaux temporaires vont servir au rétablissement de 890 blessés, avec une capacité de 130 lits. De 1919 à 1932, l’Hôtel de France et des Bains 41 bis devient l’hôpital auxiliaire 109 et soigne 542 soldats. Jusqu’au 7 janvier 1927, on y dénombre 31 décès soit 5,71% des soldats hospitalisés à Berck principalement de cachexie bacillaire et de tuberculose généralisée.