Sélectionner une page

La présence massive des militaires britanniques bouleverse la vie de la population civile : flambée des prix, parfois vols et agressions. Des plaintes contre la cavalerie qui piétine les terres ensemencées sont déposées régulièrement. Mais le commerce local bénéficie de la proximité du camp, les magasins étaplois vendent aux soldats toutes sortes d’articles (cirage, lacets, cartes postales…). Le troc aussi se développe et des relations amicales s’établissent.