Sélectionner une page

Le camp britannique situé au nord de la ville d’Etaples déploie à partir d’avril 1915 ses installations hospitalières : au plus fort de son activité, 40 000 blessés de l’armée du Commonwealth sont pris en charge dans les tentes et baraquements d’une vingtaine d’hôpitaux. Equipés de salles d’opérations, de salles de radiologie, de laboratoires, de douches, d’unités de vie pour le personnel soignant…, les hôpitaux étaient spécialisés selon les affections à soigner. C’est le plus grand complexe hospitalier qu’un gouvernement ait jamais construit à l’étranger. Les bombardements de 1917 et 1918 font de graves dégâts parmi les hôpitaux, canadiens notamment.