Sélectionner une page

La Maison Notre Dame (hôpital bénévole 25 bis) et les instituts Notre Dame (hôpital bénévole 28 ter et hôpital temporaire 48)

Situés de part et d’autre de la Place de l’Entonnoir, sur le front de mer, ces trois hôpitaux sont dirigés par le Docteur Calot pendant la durée du conflit. Ils sont réservés aux patients ne nécessitant pas d’opérations. Trois établissements portent l’appellation Notre Dame. L’hôpital bénévole puis auxiliaire 25 bis est appelé « Maison Notre Dame ». Il fait face à l’hôpital bénévole 28 ter et à l’hôpital complémentaire 48 dénommés « Instituts Notre Dame ». De novembre 1914 à juin 1915, l’hôpital bénévole 28 ter reçoit 62 soldats. L’hôpital complémentaire 48 est en activité de février 1915 à décembre 1918. Entre février 1915 et mai 1917, 1804 personnes y séjournent. Sa capacité est alors réduite et 860 soldats y séjournent jusqu’en novembre 1918. On dénombre sur la période 42 décès soit 5,22% des soldats hospitalisés à Berck. Sur les quatre années de guerre, plus de 3400 hommes fréquentent ces trois établissements.